Publié le 28 Mars 2013

Le premier anniversaire de bébé

Le grand jour arrive et votre petit bout de choux a déjà bien grandi! Mais il reste encore quelques aliments que vous n'avez pas encore introduit dans son alimentation?

Un bref rappel sur les aliments à an:

Introduits:

  • lait 2eme âge ou maternel
  • yaourts, fromages blanc, et fromages traditionnels
  • tous les fruits en fonction de la mastication, la déglutition et la tolérance digestive de bébé
  • tous les légumes verts
  • pomme de terre
  • le gluten en fonction de la tolérance
  • le pain, pâtes fines, semoule et riz
  • la viande hachée
  • les œufs
  • les matières grasses
  • l'eau

Reste à introduire:

  • le lait de croissance
  • les morceaux
  • les légumes secs
  • les produits sucrés (sans urgence à limiter)
  • le sel (avec modération)

Finalement, bébé a déjà bien commencé son aventure de gastronome, et vous avez certainement envie d'améliorer le dessert pour ce jour de fête.

Evitez:

Les gâteaux à base d'alcool comme le baba au rhum

Les pâtisseries à la crème et à la crème au beurre, trop riches et indigestes pour bébé comme les choux à la crème, la forêt noire, la bûche, autres religieuses, éclairs et le tiramisu.

Les pâtisseries frites comme les beignets, croustillons, churros et pâtisseries orientales bien riches.

Les gâteaux à base de fruits à coques entiers, pour prévenir le risque de fausses routes et les allergies chez les bébés prédisposés.

Pour un effet réussi:

Faites simple et misez tout sur la décoration du gâteau et l'ambiance... surtout n'oubliez pas les bougies et les allumettes. L'aspect ludique d'un gâteau d'anniversaire aura raison de sa simplicité technique! Voici un lien pour vous inspirer (ce site s'adresse aux plus grands mais les idées déco sont à croquer):

http://www.grainedecurieux.fr/anniversaire/gateaux-d-anniversaire-et-recettes-enfant/pages/recette-gateau-monstre.aspx

Le jour J:

Faites un repas léger pour que bébé ait encore de la place pour déguster son gâteau. Il se peut qu'il ne maitrise pas encore l'art de souffler les bougies...aidez-le un peu.

Soignez l'ambiance et la décoration de table, photos et cadeaux seront bien sûr au rendez-vous.

Pour finir: les recettes

http://www.cubesetpetitspois.fr/gateau-aux-pommes-pink-lady-recette-bebe/

Un site très instructif autour du repas de bébé....une mine d'informations!

Et avec un peu d'imagination, on peut facilement transposer ces recettes en mode "sans gluten" avec des farines spéciales...

Bon Anniversaire bébé!

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #dietetique infantile, #diversification alimentaire, #nutrition

Repost0

Publié le 26 Mars 2013

Je tiens à remercier tous les partenaires qui me soutiennent au quotidien, et ils sont nombreux. Je souligne également leur implication et leur aide dans mes activités.
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!

balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #petits pots, #partenaires, #cuisine

Repost0

Publié le 18 Mars 2013

Céréales ou farines infantiles

Un peu d'histoire....

Léon Jacquemaire et Maurice Miguet, pharmaciens de Villefranche-sur-Saône, s'associent en 1881 pour ouvrir un laboratoire de produits alimentaires fortifiants. Ils s'intéressent au blé pour l'alimentation infantile. Miguet met alors au point en 1906 une bouillie céréalière, la Blédine. Diluée avec de l'eau dans un biberon puis chauffée, cette farine, obtenue par le broyage et le tamisage d'un biscuit de grains de blés, est destinée à l'alimentation des enfants intolérants au lactose.

La blédine est rapidement un succès commercial avec 15 000 boîtes vendues par mois, permettant de lutter contre la mortalité infantile. La marque Blédine est déposée en 1910. En 1929, la farine est enrichie au cacao, et les ventes annuelles montent jusqu'à 3 millions de boîtes. La marque s'appuie également sur une importante présence publicitaire, avec un budget colossal pour l'époque, de 5 millions de francs (pour un chiffre d'affaires de 18 millions de francs). Les visages d'enfants souriants et grassouillets s'affichent, avec comme slogan "la seconde maman". (source: Wikipédia)

Voilà comment tout commença, depuis les choses ont bien changé. Avec le travail des femmes, la modernisation des procédés industriels et la mondialisation, un panel d'offre de céréales infantiles sont à disposition des consommateurs. Quand et comment les consommer? Quel type de céréales choisir? La variété de l'offre nous perd dans nos choix...

Quelques généralités:

Les farines de céréales sont les plus utilisées dans l'alimentation des nourrissons. Mais il existe d'autres farines provenant de la pomme de terre, des racines comme le manioc ou bien le tapioca. Pour le reste les farines de graines ou de légumineuses restent encore assez rares dans l'alimentation des bébés.

Avant l'avènement des farines instantanées, nos grand mères devaient cuire dans de l'eau ou du lait (préalablement bouilli lui aussi) pendant plusieurs minutes afin d'obtenir la consistance voulue (liquide ou bouillie pour bébé). N'oublions pas qu'elles stérilisaient également les biberons et lavaient les langes à la main! Heureusement, la fée technologie est passée par là!

A partir de quel âge peut-on utiliser ces céréales pour bébés?

Généralement les céréales ne sont introduites qu'après six mois, en effet, le lait couvre parfaitement les besoins de bébé avant cet âge. Néanmoins, il existe certaines farines qui peuvent être introduites dès 4 mois. Tout dépend de le nécessité ou non d'introduire autre chose, surtout pour les gourmands qui ont encore faim après la tétée. Cela doit rester exceptionnel et s'effectuer sous couvert d'un avis médical avisé afin de prévenir le risque de carences.

Doit-on se méfier du gluten?

Il existe une intolérance au gluten chez certains bébés décelable dès le plus jeune âge, mais en l'absence de contre-indication du médecin, le gluten peut être introduit dès 4 mois. Dans tous les cas, l'introduction d'un aliment nouveau nécessite d'y aller progressivement. Les avis sont cependant très controversés face à l'augmentation des intolérances alimentaires au gluten (des adultes notamment) en augmentation ces dernières années. Un régime sans gluten est toujours très handicapant car la base de notre alimentation française en contient beaucoup. Il convient donc de peser le pour et le contre, de s'informer, d'essayer et d'être vigilant selon les antécédents familiaux du bébé.

Comment faire si la maman allaite au sein pour introduire des céréales?

Voilà une question intéressante puisque l'ajout de céréales en amont est impossible. Les céréales peuvent être mélangés aux yaourts, compotes, purées et soupes. Pour les mamans qui tirent leur lait, elles peuvent sans problème y ajouter des céréales.

Quels avantages présentent les farines infantiles?

Le large choix de saveurs et de variétés (5 céréales, au cacao, à la vanille, biscuité, aux fruits, aux légumes, etc....) permet d'initier bébé à de nouvelles saveurs culinaires. Les céréales permettent également de rassasier bébé afin qu'il tienne jusqu'au prochain repas ou qu'il ne réclame pas après la tétée obligeant ainsi les parents à augmenter les quantités de lait de manière parfois exagérée exposant bébé à une surcharge en protéine ou à une prise de poids anormale.

De plus, respecter les doses de lait permet d'éviter le trop plein d'estomac qui est souvent à l'origine de désagréments digestifs. Quelquefois, bébé se lasse du lait avant 3 ans, alors les céréales peuvent être salvatrices pour conserver un apport lacté sous forme liquide (bien que les autres formes répondent tout à fait aux besoins des touts petits).

Conclusion

Les céréales sont nos amies mais elles ne sont pas indispensables à la croissance de bébé. Consultez vos interlocuteurs de santé (puéricultrices, sage-femmes, pédiatres, médecins, nutritionnistes, etc....) pour vous guider. Elles ne doivent jamais être consommées au détriment du lait!

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #education, #dietetique infantile, #diversification alimentaire, #nutrition

Repost0

Publié le 15 Mars 2013

Bébé à l'apéro!

Qui n'a pas connu la galère de l'apéro avec son bébé?

Il est 19h, les invités arrivent, et vous décidez de vous installer au salon pour un moment de convivialité avec vos amis. Seulement voilà, votre bébé a aussi décidé de s'amuser et par la même occasion vous amuser aussi.

Quelle joie de se retrouver à côté de la table basse où tout un tas d'aliments à portée des petites mains s'offrent à bébé! Mais papa et maman ne l'entendent pas ainsi.

En effet, entre les biscuits trop gras et trop salés, les amis qu'il faut occuper et le reste du repas à préparer, on peut vite se sentir débordé.

Voici donc quelques astuces et conseils qui vous permettront de profiter des bons moments de l'apéritif avec bébé:
  • Servez à manger à votre petit pendant que votre conjoint sert vos amis. Un bébé qui a faim se jettera facilement sur les amuse-gueules et il aura bien raison.

  • Une fois son repas terminé, invitez-le à vous rejoindre avec vos amis, il n'y a pas de raison pour que seuls les adultes passent un bon moment.

  • Attirez l'attention de vos amis sur la nécessité de garder leur verre hors de portée de votre enfant pour éviter toute consommation d'alcool malencontreuse ou bien une jolie tâche sur votre tapis! (surtout si vos amis n'ont pas d'enfants!)

  • Préparez-lui une petite assiette apéro rien que pour lui avec des aliments adaptés à son âge (biscottes en guise de biscuits, cubes de fromage à pâte dure, bâtonnets de carottes, dés de concombre, lamelles de jambon, etc....)

  • Evitez les cacahuètes, noix de cajou et autres pistaches qui, même avec la plus grande vigilance, pourraient se retrouver entre les mains de bébé et ainsi provoquer une fausse route et une soirée aux urgences.

  • Faites participer tout le monde dans la surveillance de bébé car une baisse d'attention est vite arrivée.

  • Asseyez-le loin des chips et des saucissons et proposez-lui quelques jouets pour le distraire.

  • Servez-lui une petite tisane pour favoriser le sommeil et n'hésitez pas à trinquer avec lui!

  • Faites attention aux cure-dents, peaux de saucisson, tire-bouchon contendant, papiers de fromages pouvant blesser bébé ou être ingérés.

Une fois l'heure du coucher venue, prévenez bébé qu'il va falloir aller se coucher et incitez-le à faire le tour des amis pour dire au revoir. Accompagnez-le et félicitez-le d'avoir participé. N'oubliez pas le brossage des dents. Conservez le rituel du coucher et appelez votre conjoint(e) pour un dernier bisous.

A ta Santé bébé!

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #astuce, #nutrition

Repost0

Publié le 8 Mars 2013

Les courbes, les normes et bébé...

J'ai toujours été étonnée de voir les mamans comparer le poids de leur bébé entre eux!

Force est de constater qu'il existe une certaine désinformation des mères par rapport à la surveillance des courbes de développement de leur enfant.

En effet, chaque bébé est différent, et le seul indicateur précieux du bon développement de bébé sont les courbes qui figurent dans le carnet de Santé de votre petit.

Quelques astuces pour suivre de près, et de façon fiable l'évolution de votre bébé:

N'attendez pas que votre médecin remplisse pour vous les courbes de votre loulou dans le carnet de Santé. Replongez-vous dans vos vieux souvenirs de Mathématiques (abscisses, ordonnées, médianes.... Ouh, c'est pas récent tout ça!) et collez vous-y!

Reportez les valeurs mesurées lors des consultations en rentrant chez vous, à tête reposée et ne procrastinez point au risque d'oublier de le faire.

Il est fortement recommandé de mesurer/peser les enfants régulièrement et pour ce faire, choisissez l'endroit qui vous convient le mieux (La protection maternelle et infantile de votre secteur, le pédiatre, votre médecin traitant, en écrivant sur le mur du salon à l'ancienne, à la maison en louant un pèse bébé, etc....)

Le secret réside dans la REGULARITE.

Quelques notions de base:

Il existe plusieurs types de courbes de développement de l'enfant:

  • La courbe de périmètre crânien qui permet de surveiller le développement du cerveau.
  • La courbe de poids
  • La courbe de taille
  • Et la courbe de l'indice corporelle qui permet de détecter les variations de corpulence.

Naturellement ces courbes ne sont pas isolées les unes des autres et leur comparaison entre elles est bien plus pertinentes que celle des bébés (même du même âge) entre eux sur les forums santé!

A chaque courbe correspond une "fourchette" symbolisée par une norme (médiane), une limite haute et une limite basse. Ces normes correspondent à des études statistiques en dehors desquelles les chercheurs estiment qu'il existe une risque de développer des maladies.

La dite fourchette est coloriée de manière à être plus sombre que le reste des valeurs.

Focus sur la courbe d'IMC:

L'IMC ou indice de masse corporel correspond au calcul du poids (en kg) divisé par la taille (en Mètre) au carré. Donc un bébé de 9kg pour 0,70 m aura un IMC de 9/(0.70*0.70)=18.36! C'est bon vous avez compris...à vos calculatrices!

La courbe d'IMC est caractérisée par trois périodes:

  • 0 à 1 an : Augmentation
  • 1 à 6 ans: Baisse
  • 6 ans à l'âge adulte : Augmentation

Ces périodes coïncident avec la croissance et l'activité physique de votre enfant.

Quelques principes de surveillance :

Un rebond précoce (avant 5 ans) de la courbe d'IMC fera craindre une obésité.

Un changement d'allure, une cassure, une déviation brutale des courbes alerteront quant à la malnutrition, aux maladies, aux troubles psychologiques, etc....

Ces ruptures d'évolution non harmonieuses amèneront la nécessité d'explorer les causes et les mesures à mettre en place pour rétablir le bon développement de bébé.

N'attendez pas, n'attendez plus, il n'est jamais trop tard pour commencer à remplir les courbes du carnet de Santé. Parlez-en avec vos interlocuteurs de Santé.

Les courbes filles et garçons

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #education, #prevention

Repost0

Publié le 5 Mars 2013

Même bébé a le droit à ses additifs

J'ai enfin trouvé LE document qui confirmerai mes hypothèses quant à la présence d'additifs dans les aliments destinés aux nourrissons.

L'association de consommateurs l'UFC que choisir a décrypté les étiquettes pour nous!

Je reste sans voix, j'avais donc raison, la règlementation est donc bien laxiste concernant les aliments pour bébés.

Je me pose dons les questions suivantes:

Qui nous pond des textes pareils?

Quand existera-t-il des structures indépendantes pour mener des études sérieuses sur le sujet?

A l'heure des scandales alimentaires avons-nous raison de s'inquiéter?

Les doses maximales fixées prennent-elles en compte l'association de ces additifs entre eux?

Comment ces doses journalières admissibles peuvent-être calculées sur l'échelle d'une vie entière?

Si quelqu'un détient les réponse qu'il me le fasse savoir...

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #additifs, #industrie agroalimentaire, #nutrition

Repost0

Publié le 5 Mars 2013

Comment rassurer les parents face aux magouilles des industriels concernant l'huile de palme?

Réponse: Inviter un docteur! Et oui, le docteur a la science infuse et est indemne de tout conflit d'intérêt puisqu'il est par définition probe et indépendant tout le monde le sait.

Donc pour résumer, encore l'argument à deux balles qui justifie la présence d'huile de palme dans les laits infantile.... Il n'y a pas mieux!

C'est vrai que mettre un ingrédient pas cher dans des produits hyper chers pour augmenter les profits des fabricants n'est pas la vrai raison de l'ajout d'huile de palme dans les laits infantiles! Quelle mauvaise langue je fais!

Je suis scandalisée par de tels propos sans fondements scientifiques qui vont dans le sens de toutes les grandes firmes dont les chiffres d'affaires ne font qu'exploser.

L'écologie et la déforestation ne concerne donc personne puisque tout cela se passe loin de chez nous comme on dit "loin des yeux, loin du cœur"!

Quand on sait que le bébés ingurgitent l'huile de palme en continu pendant plusieurs années (dont 6 mois exclusifs de lait) ça me fait mal au cœur.

Pourquoi certaines marques utilisent de l'huile de colza ou de tournesol à la place de la palme si elle est indispensable dans la composition des laits? On devrait donc les retirer du marché puisqu'il s'agirait d'une fantaisie de certains fabricants....

A méditer donc....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Mars 2013

Du fluor dès la sortie de la maternité?

A peine sorties de la maternité, les jeunes familles se rendent directement.... à la pharmacie!

Et oui, entre les ordonnances diverses et variées que les parents se voient remettre (location d'un tire-lait, supplémentation en vitamines diverses et variées, les crèmes, médicaments et autres) et le stress organisationnel des premiers jours mieux vaut optimiser ses trajets.

Et là, le choc! On a prescrit à mon bébé du fluor alors qu'il n'a même pas une dent. Qu'est-ce que cela signifie? En bonne professionnelle de Santé qui se respecte je ne compte pas suivre bêtement les recommandations protocolaires de l'hôpital sans m'informer un minimum.

Je savais bien que le fluor avait à voir avec la santé des dents puisqu'il y en a dans le dentifrice, mais peut être qu'il a d'autres propriétés que je ne connais pas?

J'ai donc mené ma petite enquête:

Voici donc ce que j'ai trouvé sur doctissimo:

 

Le fluor est un oligo-élément qui se fixe dans l’émail des dents et les rend beaucoup plus résistantes aux attaques des bactéries de la plaque dentaire. Il n’y en a pas du tout dans les aliments et une faible quantité dans l’eau de boisson et dans le sel de table. Il faut donc le donner sous forme de supplément à l’enfant pendant toute la période de formation des dents, en prévention de la carie dentaire. Plus tard il est apporté par voie locale par les dentifrices et autres produits à usage buccal. Le fluor peut être toxique s’il est absorbé en quantité excessive.

 

Bon, je n'avais pas tout faux, a priori il n'existe pas d'autres propriétés pour le fluor. Mais il me semble qu'avant l'apparation des premières dents cela ne sert à rien non?

Réponse du pharmacien: c'est juste une mesure préventive, rien de grave à priori! Réponse du pédiatre: vous faites comme vous voulez mais ne venez pas vous plaindre après si votre enfant a des caries! Merci pour la culpabilisation gratuite, je reviendrai tiens!

Réponse de la puéricultice... Attention, j'en ai donné à mon fils qui a développé une fluorose (excès de fluor se soldant par une fragilisation des dents avec apparition de tâches blanches sur l'émail) Rassurant!

Qui croire et surtout que faire.... Je suis donc allée sur le site de l'afssaps (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) et les doutes sont tombés!

Tout d'abord, les règles hygiéno-diététiques semblent primer en matière de prévention des caries. Eviter de laisser bébé s'endormir au sein ou avec son biberon. Ne pas laisser un produit sucré en contact prolongé avec les dents de bébé. Lui brosser les dents avec un dentifrice adapté à son âge dès l'apparition des premières dents.

 

Toutes les sources d'absorption de fluor doivent être prises en compte pour éviter le surdosage (eaux minérales, de source, sel fluoré, dentifrice, bains de bouches, gommes, et médicaments....)

 

Si vous veillez dès le plus jeune âge à la santé dentaire de bébé, nul besoin de le supplémenter de manière SYSTEMATIQUE en fluor, bien au contraire. Dans tous les cas prenez l'avis de plusieurs professionnels pour vous conseiller. Car les laboratoires pharmaceutiques, risqueraient bien d'être un peu trop persuasifs quelques fois!

 

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #education, #prevention, #afssaps

Repost0