Bébé refuse le lait, que faire?

Publié le 8 Janvier 2014

Bébé refuse le lait, que faire?

Les refus de boire du lait par les bébés sont peu fréquents. Cependant ces situations arrivent parfois et peuvent s'avérer stressantes pour les parents.

Pourquoi le lait?

Comme tous les mammifères, les petits êtres humains naissent avec de forts besoins alimentaires pour assurer leur développement harmonieux au cours des premiers mois de leur vie.

Le lait constitue alors l'apport unique et indispensable au régime alimentaire de nos bébés. Le lait le plus adapté à l'enfant est celui de sa mère mais il existe des substituts appelés laits infantiles ou préparations pour nourrissons.

Il contient :

  • Du calcium et du phosphore pour constituer son capital osseux et participer à sa croissance

  • Du fer pour renforcer son système immunitaire et favoriser les échanges en oxygène

  • Des graisses qui contribuent au bon développement du cerveau et de la vue du bébé et qui apportent de l'énergie

  • Des minéraux qui jouent un rôle d'équilibre des cellules

  • Des sucres qui apportent de l'énergie

  • Des vitamines

  • Des protéines qui aident le corps à se régénérer et grandir

  • Des anticorps et bien d'autres composants sont présents dans le lait maternel pour protéger bébé des infections.

Autant dire qu'un bébé qui refuse cette potion magique représente un vrai casse-tête pour les parents surtout si le bébé est très jeune!

Quelle conduite adopter?

Il se peut que le biberon ne plaise pas vraiment à votre enfant. Dans ce cas, quelques stratégies pourraient s'avérer utiles pour contrer ce désagrément.

Le lait à la cuillère, timbale, seringue, ou au verre est une méthode fastidieuse mais qui a fait ses preuves. Soyez patients pour que votre Loulou ne fasse pas de fausse route.

Le changement de tétine est également une solution intéressante à expérimenter. Il existe des formes et des matériaux différents qui peuvent parfois modifier les sensations gustatives ou sensitives lors de la tétée. (Le caoutchouc a un goût léger mais perceptible).

La chaleur du lait peu faire obstacle, certains bébés préférant le lait froid.

Pour compléter ces premières informations, je rajouterai qu'on peut essayer de changer de marque de lait ou d'eau pour la recomposition du biberon.

Selon l'âge de l'enfant, vous pouvez également ajouter un peu de céréales infantiles ou des légumes mixés pour changer la saveur du lait. Les quantités seront adaptées à l'âge de l'enfant. Attention de ne pas brûler les étapes de la diversification alimentaire en proposant des céréales contenant du gluten par exemple.

Pour les plus grands, les produits laitiers autres que le lait pourront assurer les besoins en calcium.

Voir les équivalences des quantités dans mon billet: http://nutritioninfantile.overblog.com/quel-yaourt-pour-bebe

D'autres pistes :

Il se peut que votre bébé veuille grandir avant l'heure et ait envie de faire comme les grands. Dans ce cas, ne le privez pas de boire au bol ou à la paille comme un "grand".

En période d'opposition, son refus peut être interprété comme un moyen d'expression. C'est peut-être une période transitoire, essayez de rester zen et de ne pas trop exprimer votre stress à votre petit. Reproposez-lui plus tard ou posez le biberon en évidence sans trop le regarder.

Mon enfant ayant l'esprit de contradiction, il m'est même arrivé de lui donner son biberon après avoir fait semblant de lui interdire!

Quelques pièges à éviter :

Ne sucrez pas le lait de votre enfant car vous perturberiez son équilibre alimentaire.

Ne modifiez pas l'alimentation de votre enfant sans l'avis d'un professionnel de santé.

Les laits végétaux ne sont pas adaptés aux bébés et ne remplacent pas le lait infantile.

Ne dramatisez pas la situation, il existe sûrement une solution!

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #lait infantile, #allaitement, #nutrition infantile, #dietetique infantile

Repost 0
Commenter cet article