Céréales ou farines infantiles

Publié le 18 Mars 2013

Céréales ou farines infantiles

Un peu d'histoire....

Léon Jacquemaire et Maurice Miguet, pharmaciens de Villefranche-sur-Saône, s'associent en 1881 pour ouvrir un laboratoire de produits alimentaires fortifiants. Ils s'intéressent au blé pour l'alimentation infantile. Miguet met alors au point en 1906 une bouillie céréalière, la Blédine. Diluée avec de l'eau dans un biberon puis chauffée, cette farine, obtenue par le broyage et le tamisage d'un biscuit de grains de blés, est destinée à l'alimentation des enfants intolérants au lactose.

La blédine est rapidement un succès commercial avec 15 000 boîtes vendues par mois, permettant de lutter contre la mortalité infantile. La marque Blédine est déposée en 1910. En 1929, la farine est enrichie au cacao, et les ventes annuelles montent jusqu'à 3 millions de boîtes. La marque s'appuie également sur une importante présence publicitaire, avec un budget colossal pour l'époque, de 5 millions de francs (pour un chiffre d'affaires de 18 millions de francs). Les visages d'enfants souriants et grassouillets s'affichent, avec comme slogan "la seconde maman". (source: Wikipédia)

Voilà comment tout commença, depuis les choses ont bien changé. Avec le travail des femmes, la modernisation des procédés industriels et la mondialisation, un panel d'offre de céréales infantiles sont à disposition des consommateurs. Quand et comment les consommer? Quel type de céréales choisir? La variété de l'offre nous perd dans nos choix...

Quelques généralités:

Les farines de céréales sont les plus utilisées dans l'alimentation des nourrissons. Mais il existe d'autres farines provenant de la pomme de terre, des racines comme le manioc ou bien le tapioca. Pour le reste les farines de graines ou de légumineuses restent encore assez rares dans l'alimentation des bébés.

Avant l'avènement des farines instantanées, nos grand mères devaient cuire dans de l'eau ou du lait (préalablement bouilli lui aussi) pendant plusieurs minutes afin d'obtenir la consistance voulue (liquide ou bouillie pour bébé). N'oublions pas qu'elles stérilisaient également les biberons et lavaient les langes à la main! Heureusement, la fée technologie est passée par là!

A partir de quel âge peut-on utiliser ces céréales pour bébés?

Généralement les céréales ne sont introduites qu'après six mois, en effet, le lait couvre parfaitement les besoins de bébé avant cet âge. Néanmoins, il existe certaines farines qui peuvent être introduites dès 4 mois. Tout dépend de le nécessité ou non d'introduire autre chose, surtout pour les gourmands qui ont encore faim après la tétée. Cela doit rester exceptionnel et s'effectuer sous couvert d'un avis médical avisé afin de prévenir le risque de carences.

Doit-on se méfier du gluten?

Il existe une intolérance au gluten chez certains bébés décelable dès le plus jeune âge, mais en l'absence de contre-indication du médecin, le gluten peut être introduit dès 4 mois. Dans tous les cas, l'introduction d'un aliment nouveau nécessite d'y aller progressivement. Les avis sont cependant très controversés face à l'augmentation des intolérances alimentaires au gluten (des adultes notamment) en augmentation ces dernières années. Un régime sans gluten est toujours très handicapant car la base de notre alimentation française en contient beaucoup. Il convient donc de peser le pour et le contre, de s'informer, d'essayer et d'être vigilant selon les antécédents familiaux du bébé.

Comment faire si la maman allaite au sein pour introduire des céréales?

Voilà une question intéressante puisque l'ajout de céréales en amont est impossible. Les céréales peuvent être mélangés aux yaourts, compotes, purées et soupes. Pour les mamans qui tirent leur lait, elles peuvent sans problème y ajouter des céréales.

Quels avantages présentent les farines infantiles?

Le large choix de saveurs et de variétés (5 céréales, au cacao, à la vanille, biscuité, aux fruits, aux légumes, etc....) permet d'initier bébé à de nouvelles saveurs culinaires. Les céréales permettent également de rassasier bébé afin qu'il tienne jusqu'au prochain repas ou qu'il ne réclame pas après la tétée obligeant ainsi les parents à augmenter les quantités de lait de manière parfois exagérée exposant bébé à une surcharge en protéine ou à une prise de poids anormale.

De plus, respecter les doses de lait permet d'éviter le trop plein d'estomac qui est souvent à l'origine de désagréments digestifs. Quelquefois, bébé se lasse du lait avant 3 ans, alors les céréales peuvent être salvatrices pour conserver un apport lacté sous forme liquide (bien que les autres formes répondent tout à fait aux besoins des touts petits).

Conclusion

Les céréales sont nos amies mais elles ne sont pas indispensables à la croissance de bébé. Consultez vos interlocuteurs de santé (puéricultrices, sage-femmes, pédiatres, médecins, nutritionnistes, etc....) pour vous guider. Elles ne doivent jamais être consommées au détriment du lait!

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #education, #dietetique infantile, #diversification alimentaire, #nutrition

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Joylaurey34 17/03/2014 11:47

Bonjour, je regrette (comme de très nombreuses consommatrices) la Blédine à cuire que nous préparaient nos mères lorsque nous étions enfants. C'était délicieux. Vous pouvez écrire à Blédina 383 rue Philippe Héron BP 432 - 69654 Villefrance-sur Saône Cedex France. Vous pouvez aussi vous rendre sur : olivier@bledineacuire.com (mobilisons-nous pour avoir à nouveau la blédine à cuire, ou un produit similaire prêt à l'emploi, mais avec le même gout).

Missmaman76 17/03/2014 14:39

Bonjour, il est vrai que les produits d'antan étaient moins transformés que ceux du commerce actuel. Mais ils ont l'avantage d'être plus pratiques car instantanés, plus riches en vitamines et réduisent le nombre de manipulations nécessaires à la préparation des biberons. Les professionnels s'accordent à dire que les manipulations augmentent le risque d'infections alimentaires. Je pense que la bledine à l'ancienne ne correspond plus vraiment à nos modes de consommation même si elle est emprunt de nostalgie...
Bien cordialement et merci de me suivre :-)