loi

Publié le 31 Janvier 2014

Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur le lait de bébé

Parmi les 300 références de lait différentes, il est bien difficile de s'y retrouver.

Pour faire un choix éclairé, en France, il faut avoir beaucoup de temps devant soi et et une bonne dose de patience!

Pour vous aider je vous avais concocté un petit guide en juillet dernier que vous pourrez retrouver en cliquant sur ce lien: http://nutritioninfantile.overblog.com/comment-choisir-le-bon-lait-pour-b%C3%A9b%C3%A9

Voici donc un florilège d'idées reçues et interrogations qui méritent d'être tirées au clair pour vaincre l'opacité ambiante qui règne autour des laits infantiles.

Le lait infantile est enrichi en vitamines:

C'est vrai, si vous allaitez votre bébé, il faudra supplémenter votre petit en vitamine K et D pour éviter les carences. Ceci dit, même avec un allaitement artificiel, les apports en vitamine D ne seront pas comblés: http://nutritioninfantile.overblog.com/petite-histoire-de-la-vitamine-d

Les ajouts dans les laits infantiles ne sont pas toujours justifiés scientifiquement:

Jusqu'à présent c'est vrai! Les allégations Santé et les ingrédients sont parfois plus des arguments marketing que scientifiques, néanmoins la loi a changé en 2013 et le décret d'application devrait voir le jour très prochainement. Bientôt tous les ajouts devront être justifiés par des études et les appellations devront être validées par les autorités. Bien sûr, les études étant menées par les fabricants eux-même, le consommateur est en droit de se poser la question de la validité de celles-ci. Malheureusement, vu le coût engendré par de telles études, l'état ne peut s'y atteler...

Le lait infantile est trop chargé en fer et en minéraux comme le calcium et le sodium:

C'est faux, les taux sont soumis à règlementation et il ne faut pas comparer la composition des laits avec celle du lait maternel. En effet, le lait maternel contient d'autres substances permettant de mieux absorber le fer et les sels minéraux. Actuellement, il est encore impossible de copier ces substances, il faut donc augmenter les quantités pour subvenir aux besoins de bébé. De plus la qualité des nutriments étant bien meilleure dans le lait maternel, la qualité prime sur la quantité.

C'est le même principe aussi pour les protéines.

L'arôme de vanille est interdit dans le lait artificiel:

C'est vrai pour le lait 1er âge mais après on peut en retrouver dans certaines préparations.

A l'origine, l'arôme vanille était utilisé pour masquer le goût du fer, on lui reprochait son côté trop chimique et surtout la modification trop prononcé du goût du lait. Les avancées technologiques ont permis d'encapsuler le fer pour parer au désagrément du goût métallique de celui-ci, mais la loi n'a pas statué sur les préparations de suite (à partir de 6mois). J'écrirai un billet spécial à ce sujet.

On peut passer d'un lait hypoallergénique à un autre sans problème:

C'est faux! Les laits (HA) ne sont pas tous équivalents et vous exposeriez votre bébé à un risque allergique en changeant tout seul la marque de lait que vous utilisez...Prudence donc.

Les alternatives au lait de vache sont fortement déconseillées pour les bébés:

C'est vrai et faux à la fois, certains laits sont étudiés pour répondre aux besoins de bébé, comme les versions riz, soja et chèvre. Il faut veiller toutefois à ce que l'appellation "préparation pour nourrissons" soit marquée sur l'emballage. Les autres laits, même si la boîte ressemble à s'y méprendre à une préparation pour nourrissons ne sont pas du tout adaptés. Attention au soja qui aurait des effets néfastes sur la fertilité des petits garçons sur le long terme.

La taurine est mauvaise pour la santé de bébé:

Je ne sais pas mais je dirai que dans le doute mieux vaut s'abstenir! Il est vrai qu'on en retrouve dans le lait maternel, mais comme je le dis plus haut, on ne sait pas si c'est sous la même forme et comment elle est absorbée. Vouloir copier à tout prix le lait maternel est un argument de vente, mais en l'absence d'études sérieuses, les bénéfices restent à démontrer. De plus, certains fabriquants n'en mettent pas dans leurs préparations alors si c'était essentiel, ils seraient déjà en prison non?

Si bébé a la diarrhée, il faut le mettre en régime sans lactose:

C'est faux, les études n'ont pas montré d'incidence sur le transit de bébé lorqu'on enlève le lactose dans l'alimentation de bébé. Seules les diarrhées persistantes et certaines maladies justifient ce régime.

Les laits sur ordonnance sont remboursés intégralement par la sécurité sociale:

Faux, aussi étonnant que cela puisse paraitre, les laits spéciaux sur prescription médicale sont remboursés totalement pour certains, partiellement pour d'autres voir pas du tout!

J'espère vous avoir éclairés sur certains points particuliers concernant les laits artificiels, au risque de me répéter, le lait maternel est l'aliment le plus adapté à votre bébé. Un grand merci à la diététicienne qui m'a apporté toutes ces connaissances.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 22 Février 2013

Décripter les étiquettes des produits bébé

 Nous n'avons pas toujours la chance d'avoir dans notre CV une formation poussée en chimie! Les additifs rencontés sur les étiquettes des produits alimentaires regorgent de termes barbares incompréhensibles.

Quand on commence à étudier l'étiquetage des denrées (ce mot m'a toujours fait penser au film "la soupe au choux"!) alimentaires pour bébés, on se rend compte:   

-Soit qu'on a du louper un chapitre à l'école.

-Soit que les produits industriels sont tellement transformés qu'il faut leur ajouter une multitudes d'ingrédients pour que leur conservation soit longue.

 

Ces termes compliqués n'auront plus raison de votre vigilance puisque je vais vous les traduire... Ainsi, vous saurez ce qu'il y a vraiment dans l'assiette de bébé!

 

 

Voici une liste des ingrédients les plus utilisés par les agro-industriels alimentaires infantiles:

 

 

  • Acide citrique: L'acide citrique est un additif alimentaire (numéro E33011) préparé industriellement par fermentation fongique et utilisé dans l'industrie alimentaire comme acidifiant (soda), correcteur d’acidité, agent de levuration, dans la composition d'arôme (Numéro FEMA/GRAS 2306);

 

  • Acide folique: Autre dénomination pour la vitamine B9.

 

  • Amidon: C' est une des ressources caloriques principales pour l'espèce humaine, car il est le constituant principal des céréales (riz, maïs, blé, sorgho, etc.) et de la pomme de terre. Au contraire des glucides simples qui sont faciles à digérer, l'amidon, du fait de sa structure complexe, rend le travail plus difficile lors de la digestion: on distingue ainsi les glucides rapides des glucides lents . Les amidons transformés sont assimilés au sucre.

 

  • Antioxydant: Les antioxydants les plus connus sont le ß-carotène (provitamines A), l'acide ascorbique (vitamine C), le tocophérol (vitamine E), les polyphénols et le lycopène. Ceux-ci incluent les flavonoïdes (très répandus dans les végétaux), les tanins (dans le cacao, le café, le thé, le raisin, etc.), les anthocyanes (notamment dans les fruits rouges) et les acides phénoliques (dans les céréales, les fruits et les légumes). La présence d'antioxydants est souvent alléguée comme argument publicitaire pour un effet bénéfique sur la santé. Les preuves de ses effets sont cependant faibles.

 

  • Biotine: Autre nom de la vitamine B8.

 

  • Carbonate de Calcium: C'est le composant principal du calcaire et de la craie, mais également du marbre. C'est aussi le principal constituant des coquilles d'animaux marins, du corail et des escargots.

 

  • Coprah: Le coprah sert à la fabrication d'huile de coco utilisée d'une part dans l'alimentation humaine, pour la confection de margarine, et d'autre part dans la fabrication de savon et de cosmétiques, en particulier du monoï en association avec la fleur de tiare tahiti.

 

  • Gluten: Le gluten est un mélange de protéines qui, combiné avec l'amidon, forme l'albumen de la plupart des céréales.Il constitue environ 80 % des protéines contenues dans le blé. Le gluten est responsable de l'élasticité de la pâte malaxée ainsi que de la masticabilité des produits à base de céréales cuits au four. Attention il est responsable d'allergies et d'intolérances.

 

  • Gomme de xanthane: La gomme xanthane est obtenue à partir de l'action d'une bactérie. Elle est soluble à froid et est utilisée comme additif alimentaire sous le code E415 pour ses propriétés épaississantes et gélifiantes afin de modifier la consistance des aliments.

 

  • Graine de caroube:Elle est utilisée de nos jours dans l'industrie agro-alimentaire comme additif épaississant (code E410) pour les glaces, les pâtisseries, les aliments diététiques (pas de gluten dans la caroube).

 

  • L'hydroxyde de potassium: Il est employé en industrie chimique, dans la fabrication du savon et d'engrais il est irritant et corrosif pour la peau, les yeux, les voies respiratoires et digestives!

 

  • Inositol: A ce jour, l'acide phytique E391 ne semble pas autorisé dans l'Union Européenne (directive 2008/84/CE), On le trouve facilement dans l'alimentation, en particulier dans les fruits. Il est également présent chez les plantes c'est notamment le cas des céréales riches en son. Peu d'information sur cet additif!

 

  • Lactose: Le lactose est un élément important dans la nourriture des jeunes mammifères, et est souvent ajouté aux aliments des bébés ; il est également utilisé en confiserie et comme excipient en pharmacie.

 

  • L-Carnitine: Chez les animaux, la carnitine est fabriquée principalement par le foie et les reins. La vitamine C (ou acide ascorbique) est essentielle pour sa fabrication. Pendant la croissance et la grossesse, les besoins de carnitine peuvent dépasser la quantité produite normalement par le corps.

 

  • Lécithine de soja:Les lécithines (E322) sont utilisées comme émulsifiants dans l'industrie alimentaire. Elles sont aujourd'hui majoritairement extraites du soja. La lécithine de soja est un émulsifiant utilisé par exemple dans certaines recettes de chocolat pour améliorer l'homogénéité des ingrédients.

 

  • L-histidine: Acide aminé (ce qui compose les protéines) essentiel au bon développement du nourisson.

 

  • L-phénylalanine: La phénylalanine est un constituant de l'aspartame, utilisé comme édulcorant dans les boissons et les aliments dits « légers » (notamment les sodas light) pour son pouvoir sucrant 200 fois supérieur à celui du saccharose et sa faible valeur énergétique.

 

  • Maltodextrines: Les maltodextrines sont largement utilisées dans l’industrie comme support (arôme…), excipient (médicament ...), ou agent de charge. Elles ont un pouvoir sucrant très faible. Elles peuvent avoir une fonctionnalité (amélioration de la solubilité, de la texture).

 

  • Monodiglycérides: Le E471 est un additif alimentaire composé de mono et di-glycérides d'acides gras alimentaires. Il est employé comme émulsifiant, agent d'enrobage, gélifiant, antioxydant et support pour colorant. Il est obtenu à partir de graisses et produits animaux (panses de bœuf, etc.) soit à partir d'huiles végétales (huile de palme, etc.). Il est encore connu sous le nom "mono et di-glycérides d'acides gras".

 

  • Mortierella alpina: Champignon permettant de fabriquer une huile présente dans le lait infantile pour le supplémenter en acide gras polyinsaturés (essentiels pour le développement cérébral des nourissons).

  • Nucléotides: Dénomination très large de certaines molécules...impossible de savoir ce qui se cache là dessous.

 

  • Palmitate d'ascorbyle: utilisé comme additif alimentaire antioxydant de numéro E 304 contiendrai de la vitamine C et de l'acide palmitique (encore de la palme!) un acide gras saturé.

 

  • Panthothénate de calcium: autre nom de la vitamine B5.

  • Les sulfates divers et variés:

    E520 Sulfate d'aluminium (anhydre) Eviter (!) Toxicité E523 Sulfate d'aluminium ammonique, Sulfate d'aluminium-ammonium Eviter (!) Toxicité E522 Sulfate d'aluminium potassique Eviter (!) Toxicité E521 Sulfate d'aluminium sodique Eviter (!) Toxicité E519 Sulfate de cuivre II, Sulfate cuprique Eviter (!) Toxicité E518 Sulfate de magnésium Ne pas abuser Toxicité E517 Sulfates d'ammonium Eviter Toxicité E516 Sulfates de calcium Ne pas abuser Toxicité E515 Sulfates de potassium Ne pas abuser Toxicité E514 Sulfates de sodium Ne pas abuser Toxicité.......

 

  • Sirop de glucose: sirop contenant de l'eau et du sucre.

 

  • Tartrate de potassium: Le tartrate de potassium E336 est listé comme stabilisant, séquestrant, régulateur d'acidité .

 

  • Tocophérols: Autre nom de la vitamine E.

 

  • Vanilline: Arôme de synthèse de la vanille très controversé par rapport à sa toxicité avant 6 mois et donc interdit dans le lait premier âge.

 

Quelques erreurs et oublis se seront certainement glissés dans ce billet puisque moi non plus je ne suis pas chimiste. Les sources sont difficilement vérifiables (internet) mais les données m'ont toutes semblées cohérentes.

 

Une chose est sûre, il reste encore beaucoup de travail pour les industries afin qu'elles diminuent la liste de leurs ingrédients, et ce, malgrès une "sois disant" législation sévère!

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Janvier 2013

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #industrie agroalimentaire, #lait infantile, #loi, #nutrition

Repost0

Publié le 1 Janvier 2013

Qualité nutritionnelle des repas servis dans les crèches

Pour 2013, les bonnes résolutions du gouvernement en matière de nutrition infantile:

Les mentalités changent lentement, l'agriculture biologique prend du terrain lentement dans les collectivités!

Ce décret entre en vigueur le 1er juillet 2013.Décret du 30 janvier 2012, JO du 31 janvier 2012

2013 application du décret relatif aux repas servis en crèches et écoles maternelles

Voir les commentaires

Repost0