Du Bio pour mon bébé!

Publié le 25 Février 2013

Du Bio pour mon bébé!

L'arrivée d'un enfant est un des premiers déclencheurs de consommation de produits bio en France!

Cette affirmation illustre bien les questions que se posent les parents autour de l'alimentation et la santé de bébé. Les jeunes parents étant des cibles marketings de premier choix, ils sont assaillis de publicités en tout genre et cela se ressent sur leur porte monnaie...

Alors évidemment la question du prix de l'alimentation se pose.

Dois-je choisir des produits bio pour mon enfant?

Les produits locaux (même non estampillés bio) sont-ils également un gage de qualité? Ils n’ont pas subi de transports longue distance en chambre froide, et ils sont de saison. Nos grands parents, n'ayant pas connu toutes ces crises alimentaires, ne se posaient pas la question, mais la nouvelle génération de parents semble plus soucieuse d'une alimentation saine et responsable.

A l'heure du développement durable et des médias, il convient de faire le tri dans tout cela. Consommer oui, mais de manière éclairée et responsable.... Penchons-nous sur ces questions:

Le bio qu'est-ce que c'est?

Il s'agit d'une agriculture sans engrais chimiques et pesticides qui favorise la biodiversité et lutte contre la pollution par les produits chimiques de notre environnement. Le Bio est basé également sur le respect de la terre et de ses cycles biologiques. Les engrais utilisés sont naturels comme le compost par exemple.

Il existe des labels avec des cahiers des charges et des contrôles stricts du mode de production et de préparation des produits. A l'heure du scandale des lasagnes surgelées, les notions de traçabilité et de contrôles controversées ne touchent pas les produits bio car les contrôles sont d'autant plus stricts et rigoureux par les labellisateurs... ouf!

Il est possible de trouver aujourd'hui la quasi totalités des produits de grande consommation au rayon Bio. C'est donc aussi le cas du rayon bébé en passant par les petits pots, les laits infantiles, les yaourts ou les biscuits, les bébés trouveront leur bonheur en Bio.

Les labels Bio respectent donc la qualité et l'environnement, que demander de plus... Ha oui des prix plus bas! Je vais donc vous rappeler un vieil adage qui dit que tout ce qui est rare est cher....Alors à vos paniers messieurs, dames!

Et au niveau nutritionnel?

Les aliments de l’agriculture biologique (AB) sont souvent plus complets, moins raffinés et issus de la nature. La réduction des procédés de transformation les rend plus riches en vitamines, fibres ou oligoéléments. Ceci est valable pour certains produits mais ce n'est pas significatif en terme de quantités (cela se joue à peu de choses près!)

Les légumes bio sont parfois moins riches en nitrates, légumes et fruits n'ont pas forcément besoins d'être épluchés et on peut donc profiter des vitamines qui se trouvent plus concentrées dans les peaux et écorces des végétaux. Et également réduire les pertes d'épluchage et faire des économies en réduisant les déchets.

Les céréales et les pommes de terre bio sont moins riches en protéines et permettent de préserver la fonction rénale de bébé, tout en diminuant le risque de suralimentation protéinique qui est un des maux de notre société. "On est foutu on mange trop (de protéines)!"

Enfin, le lait et les œufs bio sont plus riches en acides gras essentiels et respectent les animaux. Ainsi, les poules ne sont pas enfermées dans des batteries et doivent disposer d'un espace suffisant (en plein air bien sûr)! Il en est de même pour tous les élevages d'agriculture Bio.

Quid des OGM?

Un agriculteur bio n'a pas le droit d'utiliser des OGM. L'interdiction est formelle, cependant, depuis l'acceptation du nouveau règlement européen de l'agriculture biologique ( en janvier 2009), les règles ont été "assouplies" et une tolérance d'un taux de contamination par les OGM à hauteur de 0,9 % s'applique

Reste le problème environnemental : une culture bio peut être pollinisée par une culture d'OGM voisine... Un produit 100 % bio n'existe pas !

Il est très difficile de résister aux OGM tant leur culture est intensive dans le monde, aux consommateurs de se faire entendre...

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #bio, #diversification alimentaire, #nutrition

Repost 0
Commenter cet article