cuisine

Publié le 1 Novembre 2013

Un bebe génère beaucoup de déchets, comment les minimiser?

Conscients de l'enjeu environnemental que constitue la gestion des déchets dans notre société, vous vous demandez peut-être comment limiter les dégâts provoqués par ce petit arrivant dans votre maison: bébé?


Quels déchets ?

Ce blog ayant pour vocation de traiter plus particulièrement de la nutrition infantile, je me concentrerai principalement sur les déchets en lien avec les repas de bebe:

-les coussinets d'allaitement jetables

-l'achat d'un tire-lait

-l'achat d'un pèse bébé

-les biberons

-le matériel de cuisine neuf et hors de prix

-les boîtes de laits infantiles et de céréales en aluminium

-les petits pots en verre ou en plastique

-les emballages de biscuits, yaourts, compotes et j'en passe

-les bouteilles d'eau

-les bavoirs jetables

-les épluchures de fruits et légumes

-les couches, les cosmétiques, les vêtements, le matériel de puériculture divers et variés, etc...

Tout cet arsenal, constitue une production de déchets considérables lors des premières années de vie de votre enfant, tant pour les fabriquer, que pour s'en débarrasser... Plusieurs centaines de kilogrammes de déchets par an et par bébé!


Comment mieux consommer?

Les petites rivières formant les grand fleuves, dites vous que changer vos habitudes peuvent grandement changer la donne et diminuer significativement l'empreinte environnementale de vos petits:

À l'achat d'abord, faites vos courses en prenants avec vous vos sacs, cabats , paniers réutilisables (dans le sac à Langer ou la poussette par exemple). Préférez les produits les moins emballés et en grand format. Sélectionnez les produits recyclés et recyclables. Les légumes et fruits en vrac pour faire ses petits pots, la vaisselle pour bébé écologiques, les vêtements en polaire (recyclage des bouteilles) sont de bons exemples et ne coûtent pas plus chers!

Privilégiez le lavable au jetable, ainsi on peut se procurer des coussinets lavables, des bavoirs et couches lavables.

Pour plus d'info sur les couches lavables: http://www.naturalange.fr Une initiative de visionnaires, qui n'a pas pu perdurer malheureusement, vous pouvez vous procurer des couches d'occasion sur des sites de revente entre particuliers.

Pour les biberons, l'eau du robinet coûtant 100 à 300 fois moins chère est très intéressante sauf contre-indication médicale ou sanitaire.

Voici le petit lien pratique vous permettant d'obtenir les derniers résultats qualitatifs d'analyse de l'eau du robinet dans votre commune: http://orobnat.sante.gouv.fr/orobnat/afficherPage.do?methode=menu&usd=AEP&idRegion=23

Pour l'achat de matériel il est également possible de trouver un choix fabuleux sur le marché de l'occasion (internet, vide-greniers, dépôts-ventes) ou mieux de le louer. Et oui, le tire-lait et le pèse bébé peuvent se louer en pharmacie voire être remboursés par la sécurité sociale sous certaines conditions.

"On accueille un bébé en ouvrant son cœur et non son porte-monnaie."

Moins d'achats = moins de déchets!

Pour le choix des produits d'entretien de votre matériel, inutile d'investir dans les lessives "spéciale bébé" utilisez des noix de lavage non toxiques et totalement allergéniques!!! Les produits d'entretiens eco-labellisés et les astuces naturelles de grand-mère feront aussi l'affaire.

L'allaitement ne produit pas de déchet !

Je confectionne moi-même mes petits pots pour bébé! En calculant bien les quantités, en surveillant les dates de péremption pour éviter le gaspillage alimentaire.

J'opte pour un lave vaisselle. Pour réduire ma consommation d'eau si j'ai la place.

Je pique-nique malin en emportant de la vaisselle réutilisable ou jetable recyclée .

J'évite les mini-portions et reconditionne chez moi en fonction de l'appétit de bébé.


Comment moins jeter?

Réutilisez les emballages comme les boîtes de lait pour ranger vos crayons, vis, clous, cotons, etc...

Revendez les vêtements trop petits ou faites-en don à une association caritative ou sur internet, échangez entre particuliers...

Composter vos déchets organiques seul ou à plusieurs.

Apprenez à coudre et réparer vos objet ou faite-le faire cela crée de l'emploi.


Comment mieux jeter?

Adoptez le tri sélectif, informez-vous:

http://www.ecoemballages.fr/grand-public/trier-cest-facile/le-guide-du-tri



Merci à http://www.agglorouentransition.org

Et

http://www.effetdeserretoimeme.fr

Pour leurs actions autours de ce grand débat.

Laissons une planète meilleure à nos enfant en commençant à changer nos habitudes maintenant .

































Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #écologie, #déchets, #cuisine, #simplicité volotaire

Repost0

Publié le 9 Août 2013

Je ne sais pas cuisiner!

Qu'on se le dise, personne n'est né avec une casserole dans la main! Dites-le vous une bonne fois pour toute: "c'est bien en cuisinant qu'on devient cuisinier". Pour nourrir bébé sainement sans passer par la case petits pots, il va falloir mettre la main à la pâte. Mais comment faire quand on ne sait pas cuisiner?

S'intéresser

Pour commencer, je crois qu'il faut d'abord s'intéresser à la cuisine et à la nutrition. Bonne nouvelle, vous venez de franchir le pas en cliquant sur cet article! Si la cuisine ne vous branchait pas avant, l'arrivé d'un petit estomac dans la famille pourrait bien faire tomber les appréhensions que vous aviez jadis.

Faire simple

Chouette me direz-vous, mais par ou commencer quand on est du genre resto/junk food/dîners chez les autres/aimer la cantine/ne pas savoir casser un œuf? N'en faites pas un fromage (haha je suis en forme aujourd'hui) un seul mot d'ordre : LA SIMPLICITÉ.

Oui, vous ne rêvez pas, la cuisine n'est pas si compliquée. C'est vrai qu'en regardant les émissions de téléréalité culinaires actuelles, vous pourriez ne pas y croire mais ils existe des recettes de base inratables et très simples à réaliser. Votre jury de 6 mois et plus (votre mari par exemple) ne vous crachera pas votre plat au visage pour un simple oubli de ciboulette ou une erreur de présentation!

La bonne nouvelle concernant la simplicité est que les débuts de gastronome de votre bébé se feront progressivement et sans chichis. En effet, les premières purées n'auront pas besoin d'être assaisonnées, en sauce, rôties, dorées et croustillantes. Non c'est de la purée, basta! Profitez donc de l'apprentissage du goût de votre tout petit pour vous initier à un plaisir de la vie qui m'est cher: La cuisine. Ainsi, au fur et à mesure de la diversification alimentaire de bébé vous pourrez faire votre "diversification culinaire."

Il se pourrait même que vous réappreniez à manger sainement...

S'équiper

Le problème qui se posera à vous pour bien commencer sera de s'équiper. Quand on ne cuisine pas, on ne dispose pas de l'arsenal du parfait cuisinier dans sa cuisine. Vous n'avez peut-être qu'un micro-onde et quelques plats mais détrompez-vous, investir dans une batterie complète ne sert à rien quand on débute. Il vaut mieux s'équiper progressivement dans les solderies bon marché ou sur les foires à tout. Et dans quelques mois, vous disposerez du nécessaire et non du superflu. J'ai parcouru plusieurs forums traitant du sujet où de bonnes âmes bien attentionnées ont rédigé des listes faramineuses qui risqueraient bien de vous décourager avant même d'avoir commencé!

Se documenter

A l'heure d'internet, il est facile de se procurer des conseils culinaires sur les forums de discussions, sur les blogs de cuisine ou les sites de recettes. Pour aider les débutants, vous verrez par vous même que les recettes sont classées par difficultés, coûts, mots-clefs, etc.... Il existe même des sites de recettes dédiées aux tout petits. Par ailleurs, bon nombres de vidéos sur internet vous permettront de visualiser les différentes étapes de réalisation des plats.

Les livres sont également de bons outils si vous les sélectionnez à votre portée. Cependant, munissez-vous d'un dictionnaire car le jargon culinaire peut parfois être déstabilisant.

S'entourer

Même si vous n'avez pas Cyril Lignac parmi vos amis, je suis certaine qu'en cherchant bien, un de vos proche est un fin cordon bleu. Pour ma part, je dirai de ma mère qu'elle est ma muse en la matière. N'hésitez pas à solliciter vos proches, même par téléphone pour vous conseiller et vous approprier quelques trucs et astuces. Vous pouvez également vous payer le luxe d'un cours de cuisine avec un professionnel. (Phénomène très en vogue en ce moment.)

S'organiser

Le projet a déjà bien cheminé dans votre tête mais il reste un obstacle de taille : comment allez-vous vous organiser? Vaste programme! Pour ne pas être pris au dépourvu, il faut commencer par remplir le garde-manger avec une base (et là je dégaine le Larousse!)

La meilleure solution pour parer aux imprévus est d'avoir sous la main :

- dans mon placard : fruits secs, épices, cubes
de bouillon, pâtes, riz, semoule, lentilles, sucre, miel, café, cacao, plaque de chocolat, farine, levure thon, fruits au sirop, sauce tomate
« améliorée » et bien sûr sel, huile et vinaigre...

- dans mon réfrigérateur : lait, yaourt, crème fraîche, beurre, fromage râpé, œufs, moutarde, olives...

- dans mon congélateur : pain,herbes, fond de pâte feuilletée ou brisée, filets de poisson, viande...

Ensuite vous pourrez planifier vos menus de la semaine sur un calendrier avec la liste de courses qui va avec. Ou encore vous aider de la fabrique à menus: http://www.mangerbouger.fr/bien-manger/la-fabrique-a-menus.html#menu

Une initiative innovante tirée du Plan National Nutrition Santé vous permettant de vous inspirer de menus équilibrés, de saisons et variés qui génère automatiquement la liste de courses en fonction du nombre de personnes à nourrir. Dommage que la version bébé n'existe pas.

Se lancer

Maintenant que vous avez toutes les poëles en main, il ne vous reste plus qu'à prendre confiance en vous, vous armer de patience, tâtonner, tester, créer, goûter et d'ici quelques semaines vous maitriserez déjà quelques menus faciles à mettre en œuvre ou en hors d’œuvre! Quel plaisir de faire plaisir à ceux qu'on aime, à ses papilles et à son porte-monnaie!

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #astuce, #pnns, #cuisine, #nutrition

Repost0

Publié le 26 Mars 2013

Je tiens à remercier tous les partenaires qui me soutiennent au quotidien, et ils sont nombreux. Je souligne également leur implication et leur aide dans mes activités.
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!
balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!

balance, casseroles,congélateur, bavoirs, épluche-pomme, lave-vaisselle , mixeur, pots, économe et j'en oublie certainement tant ils sont nombreux!

Voir les commentaires

Rédigé par Missmaman76

Publié dans #petits pots, #partenaires, #cuisine

Repost0